Enquête citoyenne avallonnais

Enquête citoyenne avallonnais

H – Loisirs et culture

Les réponses à cette question sont à remettre dans le contexte de la crise sanitaire où les habitants n’ont pas eu des conditions normales d’accès à la culture.

 

Les loisirs en général recueillent une note de 6,1/10 qui se détaille ainsi : 6,2 pour le sport et 5,4 pour la culture (cf partie B – Le ressenti global).

La vaste majorité des personnes ayant répondu déclarent assister à des manifestations culturelles, et “aussi souvent que possible” pour ⅓ d’entre elles. 

 

La réponse “Pas assez souvent” pour près du quart des personnes, est probablement à mettre en lien avec les critiques générales sur le manque de diversité de l’offre (voir chapitre B) ou tout simplement le manque d’accessibilité puisque nous avons vu que plus de la moitié vont ailleurs que dans l’Avallonnais (voir chapitre C – Les transports).

La pratique d’activités sportives est largement partagée. 

Les pratiques individuelles semblent dominer largement, probablement en lien avec la très forte part des personnes interrogées qui disent apprécier fortement la nature et les chemins, la randonnée… mais peut être également du fait du manque d’infrastructures pointé par ailleurs.

 

La vie associative apparaît comme très importante. Elle recueille une appréciation globale de 6,3/10; elle est régulièrement commentée dans les verbatim et 60 % des personnes ayant répondu à l’enquête déclarent y participer. 

Si les activités associatives du domaine culturel dominent (près de 30%), on peut également noter une forte implication dans la vie communale.

Les pratiques artistiques ou créatives semblent moins répandues que la culture, le sport ou les activités associatives. 

 

Ces résultats doivent cependant être relativisés car certaines personnes peuvent avoir une pratique artistique considérée comme une pratique associative ou sportive (activités associatives de peinture, poterie, ou pratique de la danse.)



Les commentaires recueillis pour les questions générales du chapitre B – Le ressenti global et pour cette partie loisirs et culture apportent une vision très contrastée de la situation, probablement due aux niveaux d’attente, à la diversité des offres selon les lieux de vie, à une difficulté d’accéder à l’information ou tout simplement à un problème d’horaires.

Témoignages :

“Manque de communication sur les évènements. Des fois on découvre qu’il se passe quelque chose par hasard. »

 

“La culture nous manque cruellement. »

 

“Nous avons beaucoup de chance. Avallon est active sur la vie culturelle, associative et de loisirs.”

 

“L’Avallonnais souffre terriblement d’un manque de culture « grand public ». Les événements présentés à Avallon restent trop élitistes.”

 

“Horaires peu adaptés pour les personnes qui travaillent.”

 

“L’activité culturelle collective n’est peut-être pas très intense, mais nous avons la chance d’avoir une très bonne bibliothèque, un cinéma et la plus belle librairie de l’Yonne !”