Enquête citoyenne avallonnais

Enquête citoyenne avallonnais

G – Téléphonie et Internet

On peut voir que sur les 339 sondés la majorité a accès à des moyens de communication (téléphonie): seulement 7 personnes n’ont pas de téléphone mobile.

De même, seulement 11 personnes n’ont pas de connexion internet. Nous ne savons pas si c’est par choix ou par manque d’infrastructures leur permettant d’y avoir accès.

Si les personnes interrogées donnent une appréciation moyenne de 6 sur 10 pour la qualité du réseau mobile, on constate une forte disparité des réponses et un nombre significatif de personnes très insatisfaites. Ceci est probablement dû à la persistance de zones blanches ou mal couvertes, régulièrement pointées dans les commentaires. 

Cette note moyenne de 6 et cette disparité se retrouvent également dans l’évaluation de la qualité de la connexion internet. Cependant, le nombre de personnes très insatisfaites est plus faible, probablement en raison d’un usage moins systématique au quotidien. On note également dans les commentaires un recours aux solutions alternatives comme le wimax ou le satellite, avec l’aide financière de la région.

Concernant les usages d’internet, plusieurs réponses étaient possibles. On voit une forte prépondérance des usages de la vie quotidienne et récréatifs. La faiblesse relative des usages comme les jeux en ligne étant en partie liée à l’âge des personnes ayant répondu. 

Il y a probablement une corrélation entre le niveau de satisfaction et le type d’usage.

Témoignages :

“Lors de mon travail je me déplace dans de petits villages du sud de l’Yonne, beaucoup d’entre eux n’ont pas de réseau, je ne peux pas téléphoner en téléphonie mobile lorsque j’y suis. Pour y aller je ne peux pas m’aider d’un GPS interactif sur mon téléphone car il y a de grands trous dans la fourniture des informations. Plutôt que de passer à la 5G puis à la 6G etc. ce serait normal de s’assurer d’abord que tous les citoyens soient fournis en 3G ou en 4G.”

 

“Il y a encore beaucoup trop de zones blanches dans la campagne, tant pour le téléphone mobile que pour internet.”

 

“Dans le Morvan le débit est bon lorsque les foyers sont situés à proximité d’un répartiteur. Pour tous les autres le débit est très faible.”

 

« La région  a fait  des efforts financiers pour que chacun puisse avoir accès  à  internet, pour notre part c’était par radio ce qui fonctionnait très bien.”